Tutorat

Le tutorat constitue l’une des clefs de voûte de la formation.

Après avoir déterminé avec l’étudiant un projet de recherche et de formation, le tuteur doit donner son accord par écrit. Cet accord est nécessaire dans le cadre de la procédure d’inscription, pédagogique puis administrative. Si l’étudiant n’obtient pas l’accord d’un tuteur, l’établissement n’est pas tenu d’en désigner un.

Le tuteur encadre l’étudiant dans ses recherches et c’est en accord avec son tuteur que l’étudiant établira la liste des enseignements qu’il devra valider au cours de chaque semestre (parcours de formation).

Plus généralement, le tuteur facilitera les contacts de l’étudiant avec d’autres enseignants et les laboratoires de recherche, bibliothèques, archives, musées et autres institutions, afin de le soutenir dans son travail de recherche et sa formation.

Une charte du tutorat pédagogique cosignée par le tuteur et l’étudiant définit les responsabilités réciproques de l’un et de l’autre pendant et après la formation de Master.

Le tuteur supervise les travaux de recherche de l’étudiant en Master 1 et en Master 2 ; il définit notamment avec lui le sujet de son mémoire, dont il assure la direction.

Pour les stages, une convention sera établie et signée entre l’étudiant, l’établissement d’accueil du stage et l’EHESS ou l’EPHE. Le stage fera l’objet d’une évaluation par un maître de stage et par le tuteur.