Pour les doctorants

Télécharger ici un tableau récapitulatif des aides financières accordées aux doctorants inscrits à l’EHESS.

Contrat Doctoral de l’enseignement supérieur et de la recherche

Le décret du 23 avril 2009 précise le statut de « doctorant contractuel » et fixe les conditions d’application du contrat doctoral. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée de trois ans, destiné aux étudiants ayant obtenu le diplôme de master et ayant en vue la préparation d’un doctorat. Il n’y a pas de restriction liée à l’âge du candidat ou à la date d’obtention du master. Les étudiants doivent être inscrits en thèse dans un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche depuis moins de six mois. Les critères d’attribution et le calendrier sont propres à chaque formation ou mention doctorale de l’EHESS ou de l’EPHE. Il est impératif de contacter le secrétariat de la formation doctorale envisagée (voir ci-dessous) à partir du mois de mars/avril pour connaître les modalités de candidatures, avant la fin de son master. Il est primordial de monter son dossier candidature avec son tuteur.

Pour en savoir plus sur les débouchés doctoraux après le master en études asiatiques :

D’autres financements destinés aux doctorants peuvent être accordés au sein de chaque formation doctorale, de la commission de scolarité de l’EHESS ou de l’EPHE, des centres de recherche d’accueil, des Labex, du conseil régional d’Ile de France (allocations de recherches), etc.

Consulter également le portail étudiant pour se tenir au courant des appels à candidature.

Le réseau des UMIFRE

Les Unités mixtes des Instituts français de recherche à l’étranger (UMIFRE), dont neuf se situent en Asie, sont des lieux d’ancrage de la recherche française à l’étranger. Ils peuvent constituer pour les étudiants inscrits en Master et les doctorants des points d’appui essentiels dans le cadre de stages, de séjours de terrain, etc. Ils proposent également des bourses pour les doctorants.

Allocations de terrain EFEO

L’École française d’Extrême-Orient (EFEO) propose des allocations de terrain permettant aux étudiants d’effectuer un séjour d’étude en Asie (de un à six mois) dans l’un des 18 Centres de l’EFEO situés en Asie :

Bourse de terrain Fondation Louis Dumont (du M2 au postdoctorat)

Créé en 1988, le « Fonds Louis Dumont pour la recherche en anthropologie sociale » offre annuellement une aide ponctuelle dévolue exclusivement à des projets d’enquête sur le terrain. Il s’adresse à de jeunes chercheurs ethnologues et anthropologues, de niveaux master 2, doctorat et post-doctorat, sans condition de nationalité mais obligatoirement basés et inscrits en France. Il est géré par la Fondation Maison des sciences de l’homme.

Les dossiers de candidature sont à adresser au « Fonds Louis Dumont » entre le 1er décembre et le 31 janvier de l’année suivante. Plus de renseignement sur le site de la FMSH.

Bourse de la Fondation Martine Aublet (Quai Branly)

Dévolues à la recherche en Sciences Humaines et Sociales, les bourses attribuées par la Fondation Martine Aublet, d’un montant jusqu’à 15.000 euros chacune, financent exclusivement des recherches sur le terrain pour une durée de 12 mois. Les sujets de master et de thèse, distingués pour leur pertinence comme pour leur rigueur scientifique, doivent obligatoirement justifier d’un travail de terrain dans un pays extra-européen.

Les disciplines concernées sont l’anthropologie, l’ethnomusicologie, l’ethnolinguistique, l’histoire de l’art, l’histoire, l’archéologie, la sociologie et les sciences politiques.

Plus de renseignements sur le site de la fondation.

Bourse Eugène Fleischmann

La Société d’ethnologie offre chaque année une « Bourse Eugène Fleischmann » destinée à soutenir un doctorant en fin de thèse ou un jeune docteur pour mener à bien une recherche post-doctorale originale et innovante qui soit réalisable en une année. Les disciplines concernées sont l’épistémologie, l’ethnologie, la sociologie comparative, l’ethnomusicologie et l’ethnologie préhistorique. Le montant de la dotation est de 8 000 €.

En savoir plus.

Bourse doctorale en ethnologie Louise Beyrand & Olivier Toussaint

La bourse doctorale Louise Beyrand & Olivier Toussaint a été créée en 2016 à la mémoire de Louise Beyrand, doctorante en ethnologie à l’université de Strasbourg, et d’Olivier Toussaint, son époux, historien, tous les deux décédés en décembre 2015 et janvier 2016.  Attribuée chaque année depuis 2017, cette bourse vise à financer un terrain ethnographique lointain d’une année à un étudiant ou une étudiante en ethnologie et anthropologie sociale soucieux de promouvoir et de défendre le patrimoine matériel ou immatériel des sociétés du monde, et de faire avancer les connaissances scientifiques. La bourse de recherche, d’un montant de 10 000 €, est attribuée annuellement à un étudiant titulaire d’un Master II (ou équivalent) justifiant d’une inscription en première année de thèse dans un établissement d’enseignement supérieur français.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search